Collab

Puma et ses ambassadeurs rap

Depuis 2017, la marque au félin connaît une expansion indéniable. Ayant pris du retard par rapport à ses concurrents Nike et Adidas, cette année marque un tournant pour Puma qui réalise une croissance monstrueuse de 18,4 % soit 10 % de plus que les deux autres marques.

 

Comment expliquer ce retour de la marque ?

Premièrement une augmentation du nombre de boutiques en Europe, Asie, et Amérique; deuxièmement un travail stratégique sur le marketing et les partenariats.

La marque fait appel à des supers stars US dans le milieu artistique dans un premier temps : Selena Gomez, Kylie Jenner, Cara Delavigne, J. Cole, The Weekend et bien d’autres. Puma développe aussi son image sportive en s’associant à des clubs de foot tels qu’Arsenal, Manchester City, l’OM, mais aussi à des rookies prometteurs de NBA tels que Terry Rozier Jr ou Demarcus Cousins.

Cependant, la marque doit une grande partie de son nouveau succès à sa collaboration avec Rihanna et sa marque Fenty, dont tous les produits se sont retrouvés sold out très rapidement.

 

Puma a totalement repensé son image et table maintenant sur des égéries influentes et bankable pour attirer une nouvelle clientèle.

Afin de s’adresser à une audience plus locale, Puma France fait appel à des égéries francophones dont la réputation n’est plus à prouver. Elle vise un public jeune, friand de streetwear, éduqué au culte de la sneaker et baignant dans une culture musicale rap.

 

Retraçons ensemble l’historique des égéries et collaborations entre rappeurs et rappeuses francophones et la marque Puma.

 

En 2017, c’est MHD qui s’associe à la marque pour sortir un ensemble t-shirt, jogging, bob et paire « PUMA x PUKIWAGA ». Aux couleurs de « La Cité Rouge », son quartier d’origine, MHD collabore avec la marque pour créer une collection qui lui ressemble, et qui ressemble à son public, le même que celui visé par la marque. En temps qu’ambassadeur de la marque, il prête son image à d’autres paires tels que la RS-0 ou la Suède.

C’est au tour de PLK en 2018, de s’associer à Puma pour une campagne publicitaire autour d’une paire des années 90’ remise au goût du jour. La Puma Cell colorée et jeune attire l’attention des fans de sneakers et de rap avec le choix judicieux d’un rookie aussi prometteur que PLK.

Rilès, artiste polyvalent aux ambitions internationales, est recruté par la marque pour représenter une nouvelle collection avec un autre ponte du rap made in France, Alonzo. Les deux ambassadeurs aux univers musicaux rap différents portant fièrement les habits de la nouvelle «Unity Collection», sortie en 2019. Ils fédèrent deux publics, deux images, deux visions, autour de la même marque.

Toujours en 2019, c’est avec la rappeuse Shay, que la connexion entre rap et streetwear opère. C’est l’attitude et l’insolence que la jeune femme infuse dans la paire « Nova 90 » qui plaît. Si jusqu’ici la marque à la panthère n’avait fait appel qu’à des rappeurs pour représenter ses couleurs, l’ambassadrice audacieuse de la marque montre les nouvelles ambitions de Puma.

En 2020, c’est au goat Booba que la panthère a le génie de faire appel pour porter la Puma Suède lors de sa dernière campagne de promotion pour cette paire.

Aujourd’hui, la marque s’est associée à une initiative ayant pour but de mettre en lumière la scène rap féminine et répondant au nom de « Rappeuses en liberté ». Une promesse : faire de la gagnante de ce concours de talents une égérie de la marque.

Pour plus d’information sur l’initiative que soutient la marque, lire ici.

Related posts

Gucci invite trois légendes de la musique pour sa gamme « Tailoring »

Victoire

Dinos et Adidas

Victoire

Luv Resval, ambassadeur de la Adidas Forum

Victoire

Leave a Comment